Menu
Partager :

Réunir Brétignolles

Tribune du Groupe Réunir Brétignollles
Cette page est également diffusée dans le journal municipal Paroles de Brétignolles.

Juillet 2018

La folie des grandeurs

Un projet de port qui, en 2011, a reçu 7 avis négatifs sur les 7 dossiers présentés et qui est proposé à nouveau en 2018 au même endroit, avec quasiment les mêmes caractéristiques, a forcément les mêmes répercussions négatives financières, techniques, environnementales qu’il y a 7 ans. La seule différence : la majorité a accentué sa communication et son lobbying pour faire croire que le projet serait différent et réalisable en dépensant encore plus d’argent public pour ce projet sans avenir.

Pour la majorité, la construction d’un port serait la seule alternative pour maintenir une activité économique et une vie à l’année sur la commune. Quelle ineptie !

Le prix du rêve : 43 millions €… pour aboutir à quel coût réel avec les dérapages financiers qui vont de pair avec tous les grands projets. Avec notre argent public, on devrait mettre en place des projets accessibles au plus grand nombre plutôt qu’à quelques privilégiés.

Ce projet, creusé au cœur d’un espace naturel remarquable, impacterait considérablement l’environnement et déplacerait des espèces protégées. En contrepartie, la majorité est obligée de mettre en place des mesures compensatoires considérables et nous parle d’intérêt public majeur, puisque ce projet serait une alternative à la construction. Qui peut se prévaloir de pouvoir compenser, acheter ou même modeler la nature ?

Au regard des aléas climatiques que nous connaissons chaque année, toujours plus forts, plus fréquents et dans des secteurs jusqu’alors épargnés, comment peut-on penser pouvoir creuser une brèche dans la dune et domestiquer la nature ? L’urgence est désormais de protéger et de préserver le territoire.

Les arguments contre ce projet sont nombreux mais nous disposons ici d’un espace restreint pour communiquer. Il est nécessaire de vous informer car c’est l’avenir de votre commune qui est engagé et votre argent qui est utilisé.

Mobilisez-vous pour déposer votre avis à l’enquête publique et informez-vous sur www.demainbretignolles.fr.

Les élus de Réunir Brétignolles-sur-Mer

Février 2018

La place de la commune dans l’intercommunalité

Les élus de REUNIR BRETIGNOLLES adressent à tous les Bretignollais leurs meilleurs vœux pour 2018.

L’actualité, avec le souhait de Brem de quitter la Communauté de communes du Pays-de-Saint-Gilles, est révélatrice de la problématique de la place des communes au sein de l’intercommunalité. Petit à petit, les communes transfèrent leurs compétences vers les communautés de communes : assainissement, urbanisme, défense contre la mer, petite enfance, zones économiques… Les principales décisions de l’avenir du territoire sont prises par la Communauté de communes. Ainsi, un nombre restreint d’élus prend des décisions qui touchent les habitants de toutes les communes avec, au passage, une regrettable perte de proximité pour leurs administrés. Par exemple, la Communauté de communes rassemble les demandes de subventions des communes pour les prioriser et les transmettre au Département.

Avec ce pouvoir du territoire de plus en plus centralisé, les communes, dépourvues de leurs compétences, n’ont qu’une représentativité minime. A terme, pour conserver leur identité territoriale et peser dans les décisions, les communes devront nécessairement envisager la fusion autour d’un bassin de vie. La fusion permettra de mutualiser les moyens, augmenter les équipements et réaliser des économies.

Un bassin de vie est un ensemble de communes naturellement liées par leur proximité géographique, leurs activités économiques et commerciales, leurs relations associatives/sportives, leurs services (écoles, maisons de retraite, crèches…). La création d’une commune nouvelle regroupant Bretignolles, Brem, Landevieille et La Chaize-Giraud est une étape incontournable aujourd’hui pour construire un territoire plus fort demain. Aujourd’hui, plutôt que de se diviser, les élus gagneraient à construire ensemble et à se rassembler, comme le font leurs administrés au quotidien au sein des associations… Malheureusement, la sagesse et le bons sens s’arrêtent souvent là où commence la politique.

Les élus de Réunir Brétignolles-sur-Mer

Octobre 2017

Demain Brétignolles… vers une fusion des communes ?

C’est dans l’air du temps… La tendance à regrouper les communes comme les régions est un changement inéluctable. L’Etat invite les communes à fusionner, mettant en avant la mutualisation des moyens qui permet d’optimiser leurs budgets de fonctionnement et de réaliser des économies. Il incite également les communes à se rassembler au sein de leur bassin de vie.
Aujourd’hui, de nombreuses compétences sont déjà gérées par la Communauté de Communes du Pays de Saint-Gilles : urbanisme, zones d’activités économiques, défense contre la mer, gestion des déchets, petite enfance…

Quel sera demain le poids des communes dans la prise des décisions qui affectent notre quotidien ? Quel serait le poids de Brétignolles face à une commune fusionnée Saint-Gilles-Saint-Hilaire ? Comment maintenir notre représentativité au sein de la Communauté de Communes ?
Cet été, notre bassin de vie au sud de Saint-Gilles a été le théâtre d’une surprenante pièce entre l’appel de l’un pour accéder à la mer et la réponse de l’autre par la fusion forcée. Les débats sont à peine engagés que, déjà, les clivages apparaissent. Comment bâtir l’union sur de telles bases ? L’heure devrait pourtant être à la discussion et à la construction.

La fusion, c’est un partage des équipements, une mutualisation des services, un regroupement des pôles d’attraction, une vie associative nouvelle… C’est travailler sur ce qui nous rassemble plutôt que sur ce qui nous diviserait. C’est tout simplement vivre ensemble.
Gageons que les citoyens seront plus raisonnables que les premiers magistrats… Et si la fusion devait se réaliser, quel serait le nom de notre commune nouvelle ?

http://reunirbretignolles.blogspot.fr/

Les élus de Réunir Brétignolles-sur-Mer

 Juin 2017

Pas de plan d’eau… pas de bateaux

Troisième été sans plan d’eau à Bretignolles! En avril, la manifestation organisée par la Vigie a rassemblé plus de 400 personnes venues montrer leur attachement à ce plan d’eau injustement supprimé par la majorité pour réaliser des fouilles archéologiques pour la réalisation d’un hypothétique projet de port de plaisance.

Ce projet générerait 1.9 millions de m3 de déblais à recycler et stocker sur place. Ces déblais modifieraient définitivement le paysage, occultant complètement la vue sur la mer depuis la RD38 en rehaussant de 12m les terrains le long de cette route.

Désormais géré par la Communauté de Communes, ce projet a fait l’objet d’une concertation et de réunions publiques dans cinq communes, avec quelques dizaines de participants chez nos voisins. Comme toujours, Monsieur le Maire est dans la pure propagande, s’appuyant uniquement sur une communication visuelle trompeuse. Par contre, le public n’a pas accès aux études de faisabilité technique, économique ou d’impact environnemental et encore moins à une quelconque autorisation administrative…puisqu’il n’y en a pas.

Depuis 2003, les outils de communication se multiplient sans que cela ne modifie en rien la faisabilité du projet. La seule différence est la facture qui augmente sans cesse et qui restera toujours à la charge des administrés (déjà près de 5 millions d’euros payés par les Bretignollais).

En mai 2015, les élus de la CDC ont voté un budget de 1.5 millions € pour des études pour un projet de port estimé alors à 29 millions €. En 2017, sur le film de promotion du projet et dans le magazine communautaire, ce même projet est estimé à 42 millions €. (+44.83% en 2 ans…)

Déjà 15 ans de dépenses et cela continue… Où s’arrêtera donc l’escalade ? L’opposition dit STOP à ce projet et rappelle que seul l’Etat, après enquête publique, sera décisionnaire sur ce dossier. Combien d’échecs seront encore nécessaires pour que le Maire et sa majorité acceptent enfin un avenir différent pour leur commune ?

Les élus de Réunir Brétignolles-sur-Mer

Février 2017

Voeux 2017 : l'illusion de l'amitié

Les élus de REUNIR BRETIGNOLLES souhaitent à tous les Brétignollais une excellente année 2017.

Durant la cérémonie des voeux, nous avons assisté au traditionnel show de communication de la majorité présentant des informations de propagande.

Mais nous avons été surtout interpellés par l’attitude insultante et méprisante de Monsieur le Maire envers tous les opposants qui, après avoir souhaité la bienvenue à tous et proposé que «l’amitié soit le fil conducteur de cette année 2017», a réduit les opposants de manière sarcastique à «presque rien». Comme à son habitude, il n’est pas à une contradiction près. Quelle attitude fraternelle envers 43.5% des Brétignollais !

Contrairement à la majorité, nous respectons chacun des Brétignollais, quelles que soient leurs opinions. Nous avons à cœur de construire ENSEMBLE l’avenir de notre commune et non de diviser pour mieux régner.

Le PLU - Temps fort de 2017

Après des études coûteuses et des mois de préparation, le PLU de Brétignolles n'a pu être soumis à enquête publique en 2016, malgré les promesses de Monsieur le Maire lors des voeux 2016. Même si la majorité relativise l’avis défavorable de Monsieur le Préfet sur le PLU, elle doit revoir sa copie.
Notre commune doit répondre aux objectifs de densification de l’habitat imposés par l’Etat avec plus de constructions sur des terrains plus petits.
Au coeur de ce PLU, le port de plaisance serait un projet improbable et destructeur qui consommerait toujours plus d’espaces (naturels) dégradant irrémédiablement le paysage et l'esprit même de notre commune.

L’amitié étant le fil conducteur de 2017 pour la majorité, qu’en est-il de notre jumelage avec St Malo du Bois auquel seuls quelques Brétignollais participent ? Il devrait pourtant créer du lien entre toutes les générations via les associations, les écoles, les retraités. Alors, en 2017, pourquoi la majorité ne joindrait-elle pas la parole aux actes en suivant l’une de nos propositions de programme : un véritable jumelage pour Brétignolles ?

Les élus de Réunir Brétignolles-sur-Mer

Octobre 2016

Sur la plage abandonnée...

La saison estivale 2016 s’est achevée sans qu’aucune solution n’ait été apportée aux problèmes soulignés depuis plus de 2 ans: camping-caristes relégués près du cimetière sans infrastructures adaptées, fête foraine désertée, entretien insuffisant des espaces publics, manque de fleurissement, difficultés de circulation en centre-ville, déchets qui débordent des points d’apport volontaires…

Les plages, principal attrait touristique de la commune, sont laissées à l’abandon. Leurs accès sont parfois difficiles, le niveau du sable baisse constamment ne laissant que du sable mouillé à la Parée ou de la glaise au Marais Girard. De plus, la suppression du plan d’eau de la Normandelière entraine la surpopulation des plages alentours. Quelle image pour les touristes ?

Nos propositions développeraient pourtant l’activité touristique : aménager des aires de services payantes réservées aux camping-cars, mettre en place des éconavettes, créer des accès pratiques aux plages pour les familles et les personnes à mobilité réduite, aménager un espace sablonneux pour le club de plage, remettre en service le plan d’eau, élaborer et mettre en œuvre un plan de remise en état des plages… De la même manière que la compétence portuaire a été transférée à la Communauté de Communes, pourquoi ne pas mutualiser les études de ré-ensablement des plages au niveau du canton ?

Alors que la majorité dépense sans compter (désormais l’argent communautaire qu’il faudra rembourser en cas d’échec) pour un projet de port sans avenir, utiliser seulement le dixième des sommes ainsi investies permettrait d’engager des études et des travaux afin de préserver l’ensablement de nos plages. Dans un contexte de nécessaire maîtrise des dépenses publiques et de préservation de notre patrimoine naturel, ce projet de port, même porté par la Communauté de Communes, est un non-sens écologique et économique, d’autant plus que le marché de la plaisance s’effrite en nombre d’immatriculations, la pratique nautique évoluant.


Les élus de réunir Brétignolles-sur-Mer

Juillet 2016

Réunir Brétignolles inspire la majorité

En début d’année, les élus d’opposition ont décidé d’un commun accord d’avoir deux lignes politiques différentes. Désormais, 4 élus – T. BIRON, I. BACKELANDT, P. BARBEREAU et C. VIOLEAU – continuent au nom de REUNIR BRETIGNOLLES leur action pour construire un autre avenir pour notre commune et rassembler les Brétignollais. Nous poursuivons en toute sérénité et avec la même détermination le mandat pour lequel les électeurs nous ont fait confiance.

DEMAIN BRETIGNOLLES est maintenant l’association de soutien aux élus de REUNIR BRETIGNOLLES. Au-delà du soutien, elle est le relais entre les élus et les Brétignollais. A l’écoute de vos besoins et vos idées, elle vous informe sur l’actualité de la commune et nous transmet vos attentes. (www.demainbretignolles.fr).

Malgré le cynisme de la majorité sur notre manque de propositions, force est de constater que nos idées sont largement reprises : bacs à marées, remise en état des accès aux plages, mise à l’étude d’une éco-navette, aires d’accueil pour les camping-cars, mise en place d’une véritable politique enfance-jeunesse… toutes évoquées par REUNIR BRETIGNOLLES en commissions, dans le dernier Paroles de Brétignolles… et déjà dans notre programme de campagne il y a 2 ans !

Mme Annick BILLON, Sénatrice de la circonscription, a rencontré M. le Maire qui lui a présenté son projet de port de plaisance. Elle a transmis à la télévision une information flatteuse sur ce projet. Nous regrettons que Mme BILLON n’ait pas contacté les associations environnementales, les élus d’opposition et les opposants à ce projet de manière générale. Nous sommes surpris d’un tel soutien pour un projet que de nombreux Brétignollais désapprouvent.

Enfin, en tant qu’élus, quelles que soient nos idées et nos convictions, dans la majorité ou la minorité, le respect commun doit s’imposer. Nous devons défendre les projets pour lesquels nous avons été élus, dans l’intérêt de tous, tout en conservant dignité et respect lors de nos échanges.

Suivez notre actualité sur www.reunirbretignolles.fr

Les élus de Réunir Brétignolles-sur-Mer

novembre 2015

Un bilan touristique très mitigé
Même si nous pouvons nous réjouir de la bonne fréquentation touristique 2015, le bilan sur la qualité de l’accueil réservé aux touristes n’en demeure pas moins mitigé.

En effet, lors de nos permanences dans notre local - rue de l’Eglise - au contact direct des Brétignollais et des touristes, nous avons entendu de nombreuses doléances : suppression du plan d’eau de la Normandelière entrainant la surpopulation des plages alentours, stationnement imposant des véhicules sur la plage malgré les injonctions du Préfet, transfert inapproprié des activités nautiques à la Parée, accès aux plages toujours aussi dangereux, désensablement de la plage du Marais-Girard au profit de la glaise, camping-caristes relégués près du cimetière sans infrastructures adaptées, fête foraine désertée, entretien insuffisant des espaces publics, encombrement de l’avenue de Verdun par des camions de livraison générant en plus d’importantes nuisances sonores la nuit…

Ces nuisances regrettables résultent directement des choix de la majorité. En mesure-t-elle bien les conséquences ?

Nos propositions, telles qu’elles étaient dans notre programme, sont d’aménager une ou deux aires de services payantes réservées aux camping-cars, d’élaborer un plan de remise en état des plages et de créer des accès pratiques pour les familles et les personnes à mobilité réduite, de mettre en place des éco-navettes à tarif réduit desservant les plages et les commerces l’été, d’installer des bacs à marée aux remontées des plages, de créer un Conseil municipal des jeunes…

Nous continuerons à défendre le bien vivre ensemble à Brétignolles ainsi que notre attrait touristique qui est l’une des principales sources de revenus de notre commune.

Plus que jamais, nous restons à votre écoute lors de nos permanences sur le marché chaque dimanche de 10h à 12h30.

Retrouvez-nous sur www.reunirbretignolles.fr et adhérez à notre association afin de défendre les valeurs et les besoins de tous pour notre commune.

Les élus de Réunir Brétignolles

2 3 4 >
Haut de page
creation site internet mairie