Mairie de Bretignolles-sur-mer (85)

Travaux préparatoires du port de plaisance

Les premières mesures environnementales autour du projet de port de plaisance ont débuté. Elles concernent les espèces animales vulnérables et les espèces végétales protégées. La dune de la Normandelière doit, quant à elle, être déplacée pour constituer une « nouvelle » dune.

Les mesures compensatoires, qui visent à réduire l’impact potentiel du projet de port de plaisance sur l’environnement, prévoient de réhabiliter des zones humides, de restaurer des milieux dunaires et de créer de nouvelles zones d’habitat pour la faune et la flore. La Communauté de communes s’est aussi engagée dans des mesures d’accompagnement avant travaux qui concernent la faune, la flore et le massif dunaire de la Normandelière.

La faune et la flore


En septembre, les espèces animales vulnérables (reptiles) ont été capturées et transférées par un prestataire spécialisé en écologie dans des espaces adaptés à leurs besoins. Ces prélèvements, effectués en respectant le rythme de vie des espèces (période d’hibernation) avec le conseil du bureau d’études Biotope, ont permis de déplacer les animaux vers les lieux d’habitations construits par les services municipaux pendant le mois d’août (5 hibernaculums pour les reptiles et 7 mares pour les amphibiens).

Travaux 8 aout (6)   [2]Compensations dunes (39) [3]

Les espèces végétales protégées comme la luzerne marine, la renouée maritime, ont été prélevées manuellement par les services techniques de la Ville  au cours du mois de septembre. Ces plantes vivaces ont ensuite été implantées dans des contenants remplis de sable dans lesquels elles seront à l’abri du gel pendant l’hiver. La capture et le transfert des amphibiens seront réalisés au cours du mois d’octobre.

La dune de la Normandelière

Le projet prévoit l’atténuation de l’impact de la création du chenal sur le milieu dunaire  par le déplacement de la dune de la Normandelière sur un massif déjà existant situé en bordure de l’ancien plan d’eau. Il s’agit de reconstituer une nouvelle dune en réemployant les matériaux de la dune actuelle.

Après le prélèvement des plantes vivaces protégées, la couche de sable de surface de la dune de la Normandelière, qui contient la  banque de graines,   été prélevée à la fin du mois de septembre par les services municipaux sur une profondeur d’environ 5 à 10 cm. Ces 300 m³ de sable ont ensuite été stockés dans un espace sécurisé en milieu extérieur.
 
Un groupement de 4 entreprises (Charier – GTP – Guintoni – ETMF), en charge du marché de déboisage et de terrassement préalable au chantier principal attribué par la Communauté de communes, effectuera début octobre le déplacement de 9 500 m3 de sable vers l’espace dunaire de reconstitution.

Ces entreprises procéderont, entre octobre et décembre, à la pose de clôtures qui permettront de délimiter autour du chantier les zones sensibles qui ne devront pas être impactées par les travaux. Elles effectueront également des travaux de débroussaillage et d’abattage pour empêcher la nidification d’oiseaux sur le site du chantier en phase de travaux.

La dernière étape verra la reconstitution de la dune avec la remise en place de la couche de sable de surface et le repiquage des plantes vivaces prélevées.

Pendant cette première phase de travaux (jusqu’au 31 octobre), la piste cyclable est déviée pour contourner le périmètre du chantier par la rue de la Source. L’accès à la base nautique est interdit et le parking principal de la Normandelière est également fermé.

Télécharger :
- l'arrêté de déviation de la piste cyclable [4]
- l’arrêté de fermeture de la base nautique [5]
- l’arrêté de fermeture du parking [6]
- le plan de débroussaillage [7]
- le plan de clôture du chantier [8]

L’évolution du chantier est à suivre sur la lettre d’information sur les travaux du port de plaisance [9], sur le site de la Communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.


Liste des liens de la page